Des châteaux de sables en Espagne

Publié le par Fred

Une brève histoire du temps est un court roman de vulgarisation scientifique visant a mieux nous faire comprendre l'univers. Accessible à tous, il a été rédigé voilà presque trente ans par Stephen Hawking, probablement le plus brillant physicien depuis Einstein.

Quelle arrogance de penser comprendre simplement l'univers. Adepte du "pourquoi" dès mon plus jeune âge, je me flatte d'avoir de (relativement) bonnes connaissances physiques, un esprit logique, alimenté par une capacité d'imagination très acceptable. Sans oublier un ego surdimensionné, évidemment. A cause de tout cela, je m'attendais à peu de nouveautés. Je suis officiellement un crétin arrogant ! (toujours commencer une critique en plombant l'ambiance) Attention, ami lecteur, cette critique est en longueur, courage !

Vous avez sans doute assisté à bon nombre de leçons, d'exposés, de formations ou plus simplement de vidéos ludiques sur YouTube et autres supports. Selon la difficulté et le niveau de vulgarisation, on vous posait quelques hypothèses qui semblaient ma foi tout à fait naturelles et on arrivait à la fin a une jolie formule mathématique et une explication très simple vous apportant la réponse que vous cherchiez. C'est exactement ce que ne fait pas Hawkins.

Hawking commence par poser le décor en expliquant quelques notions de bases, par exemple ce qu'est réellement une théorie scientifique. Car oui, on utilise le mot science à tort et à travers de nos jours pour appuyer nos propos. Souvent n'importe comment d'ailleurs. Ceux qui déifient la sacro-sainte religion scientifique, avec l'argument "untel de célèbre l'a dit" ou encore "ma théorie a toujours été bonne, donc j'ai raison" vont être déçu. On prend dès le départ un sacré recul. Les scientifique découpent une vaste théorie unifiée de l'univers en pleins de petites théories que nous comprenons. Comme par exemple celles qui concernent l’électricité, la gravité, la recette de la mayonnaise et l'incontournable E=mc².

Avec toutes ces petites théories ils espèrent (ils n'ont pas le choix en fait) être capable de comprendre LA théorie du TOUT. En priant au passage que rien que le principe d'essayer de la morceler fonctionne. Et sans garanties. Comme le dit Hawking :

...notre but n'est rien de moins qu'une description complète de l'univers dans lequel nous vivons.

Dans ce livre, on débute simplement dans l'antiquité, avec Aristote et ses théories aussi élégantes que risibles de nos jours quand au fonctionnement de l'univers. On avance ensuite de siècle par siècles jusqu'à nos jours. Hawking sait rester objectif, expliquant rapidement les principaux points de chaque représentation de l'univers abordée, mettant en avant ses points forts... avant de passer au suivant, qui améliore, ou tout simplement contredit le modèle précédent.

Au passage, on abordera des notions très populaires qu'il fait bon genre d'arriver à placer dans toute conversation pour briller en société... pour vous faire comprendre, que généralement, vos intuitions sont fausses, et que votre capacité à vous représenter les notions abordés est limitée et va vous poser des problèmes de compréhension. Ce qui est vrai. Hawking lui même admet que dès que l'on commence à parler d'espace-temps, et s'amuser avec l'infini lui même a du mal; Je rappelle au passage que l'homme est l'un des plus brillant esprit au monde.

Premier interlude

Mon orgueil admet sans problème que j'ai un mal fou à intégrer ce que des gens bien plus intelligents que moi ont d'abord du concevoir et confronter. Ceci visant à répondre à ceux qui ont mal pris le fait de ne pas tout comprendre. Il s'agit là d'un livre à lire lentement, étape par étape en s'assurant d'avoir bien digéré chaque partie avant de continuer. Ce qui m'amène à cette dernière digression : ceux qui prétendent n'avoir rien appris de neuf depuis leurs cours de terminale se foutent de la gueule du monde. Ils ont lu le livre en diagonale, et rassuré par l'abondance de mots-clefs familiers vaguement compris reconstituent partiellement des théories bancales. Faites le test et demandez à l'une de ces personnes de vous expliquer en 5 min l'une ou l'autre de ces théories qu'il comprend si bien, et le pourquoi de leurs hypothèses : ils sont soit bien plus intelligent qu'ils en ont l'air, soit incapable de s'exécuter !

Bref, pour en revenir au livre en question, on comprend bien par les nombreuses théories qu'il aborde comment nous avons progressé. Un fait anodin qui déclenche une hypothèse. Cette hypothèse qui en conduit à une autre, le tout confirmant des observations qu'on ne pouvait expliquer auparavant... et finalement tout ceci conduit à d'autres problèmes, d'autres incohérences, que l'on expliquera avec d'autres modèles etc... Chaque brique de connaissance est un grain de sable de notre immense château de sable.

Second interlude

Le lecteur tenace : Ha ! Enfin je comprend mieux ce titre tordu !

Moi : Oui, je sais, je suis plus subtil qu'il n'y parait !

Le lecteur : En même temps, t'as l'approche d'un marteau pilon croisé avec un parpaing !

Moi : Ô rage, ô désespoir, ton opinion sans détour (ni signification !) me fait sombrer dans des abîmes sans fins de tristesse !

Lecteur enragé : Arrête ton char et finit cette fichue critique ou ça va saigner !

Moi : oui monsieur (madame !) Comme monsieur l’ordonne

Fin des interludes (promis)

Pour en revenir à notre château, on comprend vite en lisant cette brève histoire du temps que quelque chose peut à tout moment venir balayer nos certitudes, nous forçant à tout reconstruire, ou à aller chouiner auprès de maman parce qu'on a tout perdu. De l'observation des étoiles, au Big bang, en passant par le spectre lumineux, l'effet Doppler le mouvement des galaxies et ce bon vieux espace-temps : autant de grains de sables dressés face à l'océan de notre incompréhension. (parfois, je suis fier de mes métaphores. Souvent un peu trop même).

Le livre se veut bref mais complet, il est donc difficile parfois de suivre le rythme : les schémas proposés sont utiles, tout comme le lexique est un rappel précieux, mais les deux sont insuffisants à mon sens. Heureusement des références fournies permettrons au lecteur averti de creuser les sujets qui l'interpellent. Personnellement, j'ai sorti les encyclopédies physiques d'appoint !

Ce livre à changé ma vision du monde... pour un temps ! Car je suis trop conditionné pour penser autrement qu'en 3 dimensions et demies, trop aveugle pour voir les distances comme quelque chose de relatif, incapable de comprendre réellement la nature de l'infini, un temps qui déforme l'espace, impactant la réalité de l'univers... ce qui impacte à son tout l'espace-temps.

Je suis trop idiot donc, mais ce livre m'a donné un temps l'impression de comprendre ce qui m'entoure, pas à la façon d'une leçon que l'on a apprise par cœur, mais de vraiment comprendre. Et surtout, ce livre alimente le gouffre insatiable de ma curiosité, ce qui n'en déplaise au proverbe est pour moi le véritable moteur de l'univers.

Ça et le chocolat. Evidemment.

Publié dans Divers

Commenter cet article