Brasier

Publié le par Fred

Brasier est le second tome de la série de fantasy Coeur d'acier et le moins qu'on puisse dire c'est que Brandon Sanderson y relève le défi d'exploiter son univers bizarroïde jusqu'au bout !

En bref : le jeune David n'avait vraiment pas aimé quand Coeur d'Acier, un Epique particulièrement arrogant et puissant à tué son père il y a quelques années. Aussi il a entrepris pour quête personnelle de le buter dans le précédent tome. Ô surprise, je parie que vous ne vous y attendiez pas mais il a bel et bien réussi ! Le léger hic c'est qu'il a eu besoin de l'aide d'une bande de chasseurs d'épiques... menée par le seul Epique avec une conscience, nommé sobrement le Professeur. Ah ! et j'oubliais, il est aussi tombé amoureux d'une autre épique, Brasier, secrètement infiltrée dans sa bande de Redresseurs. Franchement c'était pas de bol ! A sa décharge, il paraîtrait qu'elle était bien roulée, et M. David a à peu près autant d'expérience avec la gente féminine que moi en danses traditionnelles brésiliennes.

Après toutes ces péripéties (Cœur d'Acier mort, Megan/Brasier en fuite, les Redresseurs pour la première fois exposés en pleine lumière) les Redresseurs se sont créés quelques ennemis. A force de trucider des demi-dieux, étrangement, ces derniers ont commencé à riposter en envoyant plusieurs de leur congénère à Newcago pour faire le ménage. Au final, les protecteurs de la ville la mettent en danger rien qu'en restant sur place et en attirant des hordes de psychopathes surpuissants à eux. Ils vont donc se bouger en quatrième vitesse, et passer à la contre offensive et s'en prenant à une autre ville et a une autre Epique nommée Regalia. L'une des meilleures armes de cette dernière c'est Brasier, la quasi-ex-copine de David. Et maintenant il va devoir la tuer...

Comme le tome précédent, l'oeuvre contient une bonne dose d'humour (du bien noir, du bien subtil, et du complètement marteau), malgré une situation assez sombre : c'est quand même un univers post apocalyptique il ne faudrait pas l'oublier ! Au vu du titre on devinera que cette fois-ci c'est sur Megan que va se concentre notre pitoyable héros, pour le meilleur et pour le pire !

Même si quelques passages sont convenus, plusieurs retournements m'ont bien surpris et j'ai dévoré le tome. L'auteur se permet quelques vannes sur le fameux pouvoir de l'amouuuur ce qui donne un coté ironique au duo Megan/Brasier et David. On a beau deviner comment ça va se passer entre eux, on se surprend quand même à sourire comme une grosse andouille émotionnelle devant le cheminement foireux qu'emprunte leur relation. Y'a pas a dire, c'est beau quand même.

Plus sérieusement, rangez vos mouchoirs, ça reste principalement un bon gros livre de fantasy plein d'action, avec des personnages au sommets de leurs personnalités tordue, le tout bien divertissant.
Me reste plus qu'a attendre le tome 3. Et zut...

Publié dans Fantasy, Favoris, Sanderson

Commenter cet article