Eragon

Publié le par Fred

Eragon, écrit par Christopher Paolini est à la fois le nom de la saga de fantasy et de son premier tome. Il s'agit du premier roman du jeune auteur. Destiné principalement aux adolescents, cette œuvre de light fantasy a été adaptée de façon catastrophique en film, retirant pas mal de crédibilité à Eragon.

En bref : Eragon est un gamin rêvant d'aventure dans un petit village paumé comme on en trouve des tas dans les univers fantasy. Un jour il tombe nez-à-nez avec un œuf un peu plus gros que la moyenne et dont émerge une dragonne, Saphira. Après quoi les ennuis pleuvent : Galbatorix le roi immortel qui gouverne sur ce coin du monde leur donne la chasse, bien décidé à récupérer ce dragon de plus pour l'ajouter à sa collection. Heureusement pour Eragon, le vieux fou du village Brom n'est pas fou, mais est en fait un guerrier ayant longtemps livré la guerre à Galbatorix. Ainsi il prend le jeune homme sous son aile et s'enfuit avec lui pour retrouver les Varden, les seuls opposants véritables au tyran. En chemin il lui apprendra les devoirs de la puissante caste disparue des Dragoniers...

Injustement desservi par le film, Eragon reste une œuvre tout à fait correcte de light fantasy. L'auteur a admis avoir été fortement influencé dans sa jeunesse par les écrits de Tolkien aussi on retrouve nombre de similitudes entre les deux univers. Le plus notable exemple c'est sans doute les terrifiants Razacs, créatures insectoïdes drapées de noir et inspirant la terreurs. De ce point de vue le premier tome d'Eragon est des plus classique, avec le voyage initiatique, le vieux sage faisant office de formateur et il y a même une princesse Elfe à sauver.

Pour tous ces points le lecteur vétéran de fantasy sera peut être un peu déçu, aussi je recommande surtout Eragon aux jeunes lecteurs, ou tout simplement ceux qui n'ont pas comme vous et moi une bibliothèque trop étendue pour le bien de leur portefeuille.

Cependant Eragon sait aussi séduire par plusieurs points. En premier lieu il y a Saphira, la dragonne qui est a proprement parler un personnage clé du récit et absolument pas une simple monture magique. A de nombreuses reprises il est démontré que tout le monde considère la dragonne comme un simple animal (un peu plus gros, bavard, magique et crachant des flammes)... et se voient aussitôt rappelés à l'ordre par notre reptile préféré.

Ensuite l'univers : certes influencé par d'autres romans du genre, celui-ci ne cesse de s'épanouir au fil de la quadrilogie. Ecoles de magies rebelles, rivalités politiques, trahisons ancestrales, chez les Humains, Elfes ou Nains : autant de petites touches qui renforcent la crédibilité d'ensemble.

Le seul point qui m'a honnêtement posé problème dans Eragon c'est le petit côté fleur bleu de ce dernier. Heureusement par la suite Arya la princesse Elfe et Nesuada la chef rebelle lui inculqueront du plomb dans la tête et devenant par là-même deux nouveaux personnages principaux intéressants dans la suite de la saga.

Enfin Eragon c'est aussi un chat avec des pouvoirs de prophétie, un meilleur ami félon, une herboriste qui se bat avec des aiguilles à tricoter, une bénédiction ratée qui déclenche une abomination et une histoire d'amour impossible. En somme pleins d'ingrédients intéressants qui vous feront oublier les défauts du premier tome pour lire la suite de cette saga.

Publié dans Fantasy, Light

Commenter cet article