La fin de l'immortalité

Publié le par Fred

Cette critique porte sur les deux tomes de Succession, la saga de Science-Fiction écrite par Scott Westerfeld : Les légions immortelles et Le Secret de l'Empire.

En bref : Dans un futur lointain, l'humanité règne toute puissante sur une série de monde à la technologie hautement avancée. Le joyaux de la science humaine c'est la possibilité de devenir immortel. Son principe, tenu secret par l'Empereur est le fondement de cet empire humain depuis des siècles. L'attrait de cette récompense ultime a scindé la population en factions militantes. Les "gris" sont partisans de l'Empereur et défendent ardemment le pouvoir en place, avec leurs traditions militaristes ils protègent farouchement leur immortalité promise de leurs opposants (intérieurs comme extérieurs à l'Empire).

Hors de l'Empire justement, les Rix sont des fanatiques d'un genre différents, s'appuyant sur une hybridation mécanique intense pour faire progresser leur cause : l'implantation d'une IA au sein de l'infosphère humaine, pour qu'elle joue ensuite un rôle de quasi Dieu en tout surveillant et en ayant le contrôle sur tout sont cheptel humain. C'est donc une guerre sans merci qui va opposer les deux partis, surtout lorsque la soeur de l'Empereur lui même est prise en otage par un commando d'élite Rix.
Le commandant Zaï, héros anciennement mutilé se voit chargé d'une mission impossible : sauver l'Impératrice ou assumer les conséquences de l'échec et mourir...

Ce livre est l'exemple typique d'histoire qui aurait pu devenir géniale : tous les ingrédients de base y sont pour le fan du genre que je suis. Il y a de la science qui fait rêver dans son élaboration futuriste, de l'exotisme culturel, une vison étrange d'une société bouleversée par l'immortalité, une bonne dose de machinations politiques m'évoquant certains passages du mythique Dune, des secrets, une grosse dose d'action. Sans oublier bien sûr de l'amouuuur impossible entre 2 protagonistes tiraillés par leur condition que tout oppose ! (Oh Roméo, pourquoi es-tu un cyborg ? - ou un truc du genre !)

Mais... l'auteur à mon humble avis en fait trop. Tout lecteur de SF digne de ce nom a recours à une dose décente de suspension d'incrédulité. On avale quelques couleuvres pour la bonne cause, et une fois ces hypothèses de base passées on abouti à des situations incroyables qui donnent tout le piment au roman. Ici il en faut trop... Une science bien trop avancée pour être crédible, enlevant tout le sel de certaines situations, nous faisant hurler un gros "WHAT THE F... !" (pour nos amis anglophones) et ruinant l'aspect dramatique. Une histoire d'amour étirée dans le temps et les pages via des ellipses plus ou moins judicieuses. Des super-soldats qui font passer le pauvre Terminator Arnold pour la nièce préférée de Gandhi. Dommage !

Malgré tout, deux bons romans, surtout le deuxième qui s'appuie sur les bases posées par le premier. Petit coup de coeur au retors conseil pour la guerre humain, un organisme décisionnel militaire délicieusement retors, froid et manipulateur comme je les aime, ainsi que pour une des meilleure bataille spatiale que j'ai jamais lue.

On notera aussi la petite touche philosophique qui prend quand même temps d'expliquer au lecteur naïf que je suis les avantages de l'immortalité (plus de temps passer à geeker, ça c'était facile à deviner), ainsi que ses inconvénients (imaginez le nombre de spams que vous recevrez après deux siècles à vous inscrire sur plein de sites internet !). Non plus sérieusement ça a quand même un certain nombre d'impacts sur la société, et le conflit entre les partisans du pour et du contre est intéressant à suivre.

Un roman relativement peu connu qui vaut malgré tout le détour !

Publié dans SF

Commenter cet article

Carole94p 08/11/2016 10:46

Oh, j'ai un livre de cet auteur à lire ! :D

Carole94p 08/11/2016 11:54

Oui, Uglies :p

Fred 08/11/2016 11:46

Laisse moi deviner... la dystopie "Uglies" ou celle sur les vampires ? :D