Les Voies d'Anubis sont impénétrables

Publié le par Fred

Les Voies d'Anubis, écrit par Tim Powers est l'une des oeuvres fondamentales du Steampunk. C'est-à-dire une oeuvre uchronique basée sur la période de la révolution industrielle et avec une sérieuse touche de fantastique. Un genre relativement peu connu mais qui vaut malgré tout le détour.

En bref : Les voies d'Anubis c'est l'histoire du pauvre héros certes cultivé, mais un peu minable qui se retrouve embarqué bien malgré lui dans une grande aventure... du moins au début car après tout se complique !

Brendan Doyle est un simple professeur de littérature ancienne, et a priori, quelqu'un d'absolument pas taillé pour l'aventure. Pas de pot pour lui il n'est pas tombé sur le bon livre et il va en voir de toutes les couleurs... Bloqué dans une époque qui n'est pas la sienne, il va devoir se débrouiller comme il le peut pour retourner à son époque, c'est-à-dire Londres un bon siècle plus tard. Heureusement pour lui, il est incollable sur la poésie et les oeuvres classiques de son époque de résidence : les ennuis n'ont qu'à bien se tenir !

Nous plongeons ici dans un univers empli de mendiants vénaux, de clowns mutants cauchemardesques, d'un voleur de corps multirécidiviste, sans oublier bien sûr les magiciens immortels et impitoyables, déterminés à ramener dans le monde "moderne" le Dieu Anubis pour recouvrer leurs pouvoirs colossaux de jadis.

Dans cette fresque baroque, l'auteur s'autorise quelques facilités au niveau de l'intrigue pour ne pas allonger inutilement son récit. Cela m'a évoqué la fluidité épurée des interactions entre personnages typiques de Jack Vance. Parfois ça coupe certes un peu court, mais dans l'ensemble ça se dévore et donne des situations pour le moins... surprenantes. Mon coup de coeur ici porte sur le mendiant Jacky ainsi que sur le chef des gitans, à la folie pleine de coins sombres, mais aussi d'honneur.

Le plus remarquable sans doute dans ce livre, c'est de voir à quel point des informations que l'on croyait insignifiantes se recoupent. Attention, on est loin ici du petit clin d'oeil présent dans un bouquin lambda et qui nous fait penser "Haha ! Je suis sûr que ça aura de l'importance par la suite", un effet en général tiré par les cheveux et qui fini dans la soupe ! Au contraire, ici la surprise est à chaque fois réelle et mieux, parfaitement cohérente avec ce que l'on a appris. Quand certains événements se laissent lentement deviner à l'avance, c'est pour mieux souligner le petit coup de théâtre de la scène suivante.

Un très bon livre qui n'a pas du tout vieillit et qui vous emmènera au pays des paradoxes temporels !

Publié dans Fantasy, Steampunk

Commenter cet article