Calamité

Publié le par Fred

Calamity est le troisième et dernier tome de la série Cœur d'Acier de Brandon Sanderson. Il s'agit en l'occurrence du tome anglais, la VF n'étant pas encore sortie. Il fait suite à Brasier et à Cœur d'Acier, donc attention aux spoilers !

En bref : dans le précédent tome, l'équipe des Redresseurs chargés de traquer les Épiques s'est faite décimer. Ne restent plus que David, Megan et Mizzy. En tentant de sauver la ville d'une explosion colossale, Prof a abusé de ses pouvoirs d'Épique et a fini par succomber à leur côté maléfique, tuant la moitié de ses anciens camarades. C'est seulement en découvrant que le secret pour rester "bon" consistait à affronter ses plus grandes peurs (et par la même les faiblesses des Épiques), que Megan a pu ressusciter et sauver David de la catastrophe. De retour à Newcago d'où ils étaient partis, ils reforment la bande avec les membres de l'équipe originelle. David voit grand, il faut ramener Prof, et une fois cela accompli s'en prendre à l'Épique surpuissant qui a tout commencé : Calamité, "l'étoile" rouge qui a donné leurs pouvoirs à tous les autres. Un plan on ne peut plus simple en somme, non ?

Avant de pouvoir accomplir un quelconque plan, David et son équipe vont devoir s'approvisionner en technologie de pointe : on affronte pas des demi-dieux quasi-invulnérables avec un lance-pierres... Aussi ce dernier conçoit une idée géniale : braquer le centre de recherche qui produit des armes étranges à partir d'Épiques morts. Centre lourdement défendu évidemment. Et sans la moindre idée de quel composant génial va leur permettre de sauver le monde à eux tout seuls...

Heureusement, ils forment une équipe soudée par les épreuves, Megan contrôle (plus ou moins) ses pouvoirs et avec la fusion des deux équipes en une seule ils ont plus de puissance de feu qu'auparavant. Voilà qui devrait être un jeu d'enfant. Mais c'était sans compter sur David  et sa fameuse capacité à improviser.

J'avais de hautes attentes pour Calamity, et le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçu ! On retrouve toujours le même humour bancal entre David (et ses métaphores foireuses que personne ne comprend jamais) et Cody (le gros bras écossais qui invente 2 superstitions et 3 anecdotes incroyables à la minute). On ne va pas s'ennuyer de ce côté là, personnellement je me suis esclaffé plusieurs fois comme une andouille.

Pour ceux qui veulent de l'action et du dépaysement, vous serez servis, c'est de loin le tome avec le plus d'enjeux, nos héros sont dans la panade à peu prêt à chaque secondes. On voyage beaucoup, notamment dans une étrange cité en sel, qui pousse toutes les semaines et se déplace. On apprendra enfin un peu plus sur le fonctionnement des Épiques, de la technologie qu'on leur à volé ("science bitch !" no more) et on aura même droit à une infiltration à une soirée chic entre Épiques. Pour ceux qui s'était attaché au couple étrange David/Megan soyez heureux pour eux, ils ont enfin le temps de se faire des câlins (entre deux discussions techniques sur les armes à feu et une fuite désespérée pour leur survie). Pour un peu j'aurais fait une poussée d'œstrogènes devant le romantisme de ces deux-là...

Globalement la recette fonctionne toujours aussi bien, si vous avez aimé les deux premiers tomes, vous adorerez celui-ci également. Pour ceux qui auraient lu les deux premier en VF et hésiteraient à se lancer, sachez qu'il fait partie des livres relativement faciles à aborder en anglais comme je l'expliquait dans l'article sur la lecture en anglais. Sinon il faudra attendre un an, moi je n'ai pas eu la patience :)

Publié dans Fantasy, Sanderson, Favoris

Commenter cet article