Hypérion

Publié le par Fred

Hypérion de Dan Simmons est un best-seller de Science-Fiction. Acclamé par les fans, récompensé du prix Hugo, il est le premier tome des Cantos d'Hypérion, une quadrilogie séparée en deux parties lisibles indépendamment. C'est à la fois le meilleur et le pire livre pour qui veut se lancer dans la SF.

couverture HypérionEn bref : Sur la planète Hypérion se trouvent les Tombeaux du Temps, une construction incompréhensible venant de l'avenir pour laquelle "passé" et "futur" n'ont pas le moindre sens. L'Hégémonie des mondes unis doit faire face à une invasion massive d'Extros, dont le premier objectif est la planète Hypérion. Quiconque mettra la main sur le secret du voyage dans le temps aura un net avantage dans la guerre terrible qui s'annonce. Mais les Tombeaux sont protégés par une étrange créature, le Gritche. Véritable machine à tuer manipulant le temps, c'est un monstre sadique prenant plaisir à éventrer ou empaler (au choix) quiconque s'approche trop près. Pour une raison inconnue seuls des pèlerinages d'exactement 7 personnes semblent capable d'approcher des Tombeaux pour réclamer des réponses à leurs souhaits. On filtre donc sept candidat d'exception, inconnus les uns des autres avant de les envoyer sur Hypérion résoudre le casse tête temporel qui peut sauver ou détruire toute l'humanité. Ceci est leur histoire !

Comme beaucoup de monde, j'ai adoré Hypérion. C'est un excellent livre pour débuter la SF car il aborde la quasi-totalité de ses thèmes. Voyages dans le temps, technologies bizaroides, téléportation, combats spatiaux, créatures et cultures étranges. Tout y est ! On a même un segment "policier" de la romance et du drame.
Comment est-ce possible me demanderez-vous ? Et bien par la nature même de l'histoire : on suit ici sous forme de quasi-nouvelles les aventures des derniers pèlerins en route pour les Tombeaux. Chacun avec sa propre histoire à narrer (parfois à contrecœur), toutes étant liées d'une façon ou d'une autre à la planète Hypérion, au monstrueux Gritche ou aux mystérieux Tombeaux. Entre deux passages dans le "présent" on suit donc leurs histoires très différentes et toutes aussi riches les unes que les autres.

Ce qui m'amène au deuxième point, le fameux "pire livre pour démarrer la SF". Car malgré le  tour d'horizon improbablement vaste qu'il promet, Hypérion peut être un livre difficile à aborder. Il y a évidemment le découpage en sept histoires qui peut déstabiliser le lecteur, sautant régulièrement dans un décor totalement différent. Mais il y a surtout la complexité intrinsèque de l'univers où évoluent les personnages.

Rien que d'un point de vue politique, on trouve l'Hégémonie avec sa Présidente Meina Gleidstone (un sale caractère mais sacrément dévouée à sa tâche - sauver le monde). Juste à côté le Technocentre est une entité composées d'IA très évoluées et servent de conseillers énigmatiques. En gros après avoir dépassé l'humanité ces gentilles petites IA ont décidé de faire bande à part avec leurs propres projets, leurs propres factions, tout en condescendant à aider un peu l'humanité en cas de pépins. Rien que ça... Il y a également la puissance demi-divine qu'est le Gritche, ainsi que l'Eglise de l'Apocalypse qui s'est formée pour lui vouer un culte. Enfin on trouve les Exos, ces créatures humaines ayant opté pour la vie en espace profond et qui se sont modifiés physique au fil des siècles pour survivre au vide de l'espace et à des voyages sur plusieurs générations dans le vide. Et qui accessoirement démarrent une guerre d'envergure au début de ce tome. Tous ces partis ont leur propres objectifs, tout en prétendant publiquement en avoir d'autres pour tromper leurs ennemis. Il est difficile parfois (et donc passionnant) de suivre les stratagèmes imbriqués d'autant de factions !

Dan Simmons joue magnifiquement avec la trame temporelle, que ce soit à cause de manipulations du temps ou simplement de la physique puisqu'il faut des années pour se déplacer d'un monde à l'autre en vaisseau. Comment planifier une défense, évacuer une planète, coordonner un plan de sauvetage si le tout doit se dérouler sur des années. Et que dire des pèlerins qu'on expédie bien à l'avance en espérant qu'ils n'arrivent pas en plein débarquement Extros ?

On pourrait parler pendant des heures d'Hypérion, d'un prêtre damné, d'un soldat ayant entamé une guerre personnelle contre un monstre invincible, d'un poète écrivant sur la fin de l'humanité, d'un père qui voyait sa fille vieillir à l'envers, d'une détective enquêtant sur l'assassinat de son amant IA etc... Mais le mieux reste encore de vous laisser le découvrir !

Ce premier tome est le plus complexe et le plus décousu (logiquement) pour bien présenter les facettes et les personnages de cet univers dantesque. La suite respecte une trame narrative plus classique, mais tout aussi déstabilisante dans ses révélations, et oh combien dramatique ! Une œuvre complexe mais bien ficelée, cohérente à tout points de vue et surtout avec plusieurs niveaux de lecture et de compréhension qui donnent rétrospectivement un sens totalement différent une fois qu'on a bouclé sa lecture.

Publié dans SF, Favoris

Commenter cet article