Légion : A fleur de peau

Publié le par Fred

Couverture légionA fleur de peau est apparemment le deuxième tome de la série Légion de Brandon Sanderson. Je précise apparemment parce que je dévore tout ce que je peut trouver de cet auteur, et qu'il est quasiment impossible de trouver le T1 en français ce qui est vraiment dommage tant j'ai aimé ce livre.
 
En bref : Stephen Leeds est absolument, totalement, irrémédiablement cinglé. Il voit des choses qui ne sont pas là. Plus précisément son intellect particulier imagine des personnages qui interagissent avec lui et l'aident dans son travail. Chacun de ces aspects est spécialiste d'un domaine particulier : psychologie, histoire, cryptographie mais aussi linguistique, médecine, armes à feu etc... Ce qui fait qu'en dialoguant avec eux, Stephen peut devenir un spécialiste d'a peu près n'importe quoi et mener des enquêtes très efficacement sur des choses étranges. En l'occurrence on lui demande de trouver le cadavre volé d'un pionnier dans le domaine biotechnologique qui aurait planqué des informations capitales dans son propre ADN de son vivant.
 

J'ai adoré Légion, ce tout petit tome de 220 pages que j'ai englouti aussitôt que j'ai eu fini le premier chapitre. Pour faire simple on a le droit à un rendez-vous galant du pauvre Stephen, auquel s'invitent ses aspects. Si Tobias l'historien est plutôt sympa et lui conseille des anecdotes pour briller en société et meubler la conversation, ça se complique quand Ivy tourne autour du rencard de Stephen en improvisant une séance de psychanalyse à la volée. Stephen a bien du mal à ne pas trop leur répondre en présence de la demoiselle qu'il espère charmer, et il lâche finalement l'affaire quand J.C son aspect tueur professionnel paranoïaque s'invite à la partie.
 
Car oui, en plus de voir et d'interagir avec des gens n'existant apparemment pas (avec un coté assez ridicule quand on le voit tenir leur tenir la porte ouverte par exemple), les personnalités de Stephen sont elles aussi instables. D'où des conversations délirantes à suivre entre ces personnages hauts-en-couleurs.
 
L'enquête concernant le vol du cadavre d'un savant fou, agrémentée d'une tueuse professionnelle bien décidée à stopper notre héros n'est en réalité qu'un prétexte ici pour faire évoluer tous ces aspects. Un bon prétexte cependant, bien mené, bien ficelé et avec une conclusion surprenante.
 
Non le vrai problème de ce livre c'est que j'en voulais plus, connaître mieux les aspects de Stephen dans un bon gros pavé de mille pages. Et maintenant mon portefeuille malmené par les fêtes de fin d'année va devoir encore s'ouvrir pour que j'achète la suite !
 
Petit coup de cœur pour l'humour délirant en général et la confrontation entre Stephen et une tueuse et sa résolution... particulière !

Publié dans Fantasy, Favoris, Sanderson

Commenter cet article