Best of Books n°3 - Légion

Publié le par Fred

Ce troisième extrait de Best of Book porte sur Legion, le petit roman de fantasy policière complètement barré de Brandon Sanderson. 

légion

Le personnage principal est cinglé, mais dans un genre utile. Il voit littéralement des personnalités qu'il a créé sans le vouloir. Chacun de ces aspects est spécialiste dans un domaine et l'aide à résoudre les crimes extraordinaires pour lequel on le paie une fortune. Pratique quand votre esprit cinglé vous oblige à entretenir un manoir d'une cinquantaine de chambres pour vos hôtes fictifs ! L'histoire est racontée du point de vue de Stephen - alias Légion - à la première personne.

La scène se passe en tout début de livre (pas de spoiler donc) quand Stephen est à un rencard avec une certaine Sylvia. Les aspects Tobias, Ivy et J.C assistent au rendez-vous et prodiguent leurs conseils (pas forcément bien venus).

- Désolé ! Je me suis laissé distraire par quelque chose.
- Par quoi donc ?
- Un aspect, répondis-je à contrecœur
- Une hallucination, vous voulez dire.
- Oui. Je l'avais laissé chez moi mais il est venu de lui-même.
Sylvia scruta son assiette d'un air absorbé.
- Intéressant. Dites m'en plus.
- Il n'y a rien d'inquiétant là-dedans. Chacun de mes aspects m'aide d'une manière ou d'une autre. Ivy est psychologue. Tobias est historien. Ils...
- Et celui qui vient d'arriver ? demanda Sylvia en soutenant mon regard. Celui que vous n'attendiez pas ?
- Ne lui dis pas la vérité, me dit Tobias.
- Surtout pas, insista Ivy. Dis-lui que c'est un danseur de ballet ou quelque chose comme ça.
Au lieu de quoi je répondis : 
- J.C est un ancien Navy SEAL. Il m'aide pour ce genre de chose. Tout ce qui relève de la sécurité. Les opérations clandestines. Toutes les situations où je risque de courir un danger.
- Est-ce qu'il vous dit de tuer des gens ?
- Ca ne marche pas comme ça. Enfin si, un peu quand même. Mais en général, il blague.
Ivy émit un grognement. Sylvia se leva.
- Pardonnez-moi. Il faut que j'aille aux toilettes.
- Bien sûr.
Sylvia prit son sac et quitta la pièce.
- Elle ne reviendra pas ? demandai-je à Ivy.
- Tu plaisantes ? Tu viens de lui dire qu'un type invisible qui te demande de tuer des gens s'est pointé contre ton gré !

J'adore Légion, et ce passage qui fait partie des tout premiers moments du livre est parfait pour planter le décor. On a d'un côté un type plutôt charmant, riche, fondamentalement honnête. De l'autre il y a ses personnalités fictives, ses aspects. Déjà rien que de voir des gens qui n'existent pas, d'interagir constamment avec eux en leur parlant, leur tenant la porte, leur fournissant des chambres et de la nourriture. Rien que ça, et le pauvre Stephen chute dans votre estime. Mais en plus chacun de ses aspects est fou. De la tendance homicide en passant par des tocs compulsifs qui feraient la joie d'un psychiatre. Et même un de ses aspect s'est créé un ami imaginaire ! Un beau bazar en perspective !

Légion se lit rapidement grâce à son style fluide et riche en dialogue. L'absurde et le ridicule sont au-rendez vous quand Stephen doit gérer à la fois les gens normaux qui l'entourent et ses aspects. Si on ajoute en plus des situations de crises qui viennent relever la tension, il se transforme en un véritable détective chaotique.

Publié dans BoB, Hors-serie

Commenter cet article