La mémoire dans la peau

Publié le par Fred

Couverture la mémoire dans la peauLa mémoire dans la peau est le premier tome de la trilogie d'espionnage Jason Bourne. Il est à l'origine de l'adaptation en film du même nom avec Matt Damon dans le rôle principal. Robert Ludlum écrit ici un livre prenant et plusieurs fois récompensé.
 
En bref : Jason Bourne ne sait pas qui il est. D'ailleurs initialement il ne sait même pas qu'il est Jason Bourne ! Grièvement blessé, il est retrouvé à moitié noyé par des pêcheurs non loin de Marseille. Le traumatisme est tel qu'il en a perdu la mémoire, sauf quelques flash back. Remis sur pied par un médecin, il réalise qu'il a sous la peau une petite capsule comportant des informations pour retrouver qui il est. Jason Bourne donc, détenteur d'un compte sécurisé dans une banque suisse. L'homme part à la recherche de son passé, avant de réaliser - de la manière la plus pénible possible - qu'il est apparemment un homme traqué avec des tueurs à ses trousses. Car Jason Bourne n'était pas un enfant de cœur, il va devoir retrouver très vite la mémoire, où à défaut ses vieux instincts de tueur s'il veut survivre aux prochains jours...
 

Déjà connu auparavant, la mémoire dans la peau à bénéficié de son adaptation cinématographique qui a révélé ce petit bijou au grand public. Le prétexte initial de la mémoire perdue est certes un artifice commode quand on veut nous faire découvrir un univers complexe à peu de frais, mais il marche très bien ici. Comme Jason, on se retrouve rapidement embarqué dans une aventure ou les espions et les tueurs à gages sont monnaie courante.

Beaucoup d'action dans ce livre donc, mais, contrairement à l'adaptation, l'intrigue est bien plus poussée qu'il n'y parait au premier abord. Premièrement il n'est pas si évident pour notre "héros" de démêler le vrai du faux. Entre ses multiples identités, les différentes factions qui essaient de le tuer, de le recruter ou poursuivent d'autres but inconnus... l'enchevêtrement s'avère difficile à démêler. Dans le même ordre d'idée, la formation spéciale qu'à subit Jason Bourne lui donne de bons instincts mais surtout une prodigieuse capacité d'analyse. Au calme ou en plein combat, ses neurones fonctionnent à cent à l'heure pour échafauder des plans allant de l'infiltration discrète au massacre de ses attaquants en passant par l'extorsion d'informations capitales sur son passé.
 
Car si tout le monde semble savoir qui il est (ou en tout cas avoir une opinion à son sujet), lui doit piocher à droite et à gauche de maigres indices pour reconstituer le puzzle. Et ce dernier s'avère beaucoup plus vaste que prévu ! Jason Bourne est finalement un étrange cas : d'un côté c'est un genre d'espion-assassin qui agit (violemment) par réflexes. De l'autre c'est un pauvre type sans mémoire qui se retrouve plongé dans la galère et qui voudrait juste comprendre ce qui lui arrive, ou à défaut simplement survivre.
 
Pour l'aider dans son enquête personnelle, Jason va recruter Marie une analyste financière. A eux deux ils vont remonter la piste des tonnes d'argent qui semblent impliqués dans cet affaire. L'argent n'a beau ne pas avoir d'odeur, aussi sale soit-il, mais il a toujours une provenance...
 
Globalement j'ai beaucoup aimé ce premier volume, qui se suffit à lui même si vous n'avez pas le courage de lire la suite (un bon point donc). Beaucoup d'action, beaucoup d'intrigues croisées. Un personnage principal tourmenté, sous pression, à la limite de la folie dans sa recherche des fragments de lui même. Le duo avec Marie fonctionne bien, elle apporte une sacré contribution au livre avec son intelligence aiguë, tout en permettant de mettre en avant le contraste entre Jason Bourne et une personne normale. Je regrette juste que son recrutement dans l'aventure s'apparente de si près à un simple syndrome de Stockholm. Mais soyons fair-play, tout livre comporte quelques défauts, et si c'est tout ce que j'ai trouvé à redire sur celui-ci, c'est à coup sûr qu'il est excellent (ou que j'ai de mauvais goûts littéraires ?).
 

Publié dans Espionnage, Favoris

Commenter cet article