Sangre la survivante

Publié le par Fred

Couverture SangreSangre la survivante est le premier tome de la bande-dessinée Sangre de Christophe Arleston (Lanfeust & Co) et de Adrien Floch (Les Naufragés d'Ithaq).
 
En bref : Lorsqu'elle est enfant, la jeune Sangre est une fille comme les autres, voyageant avec sa famille de part le monde dans une étrange caravane. La civilisation n'est pas loin, mais une bande de pillards particulièrement redoutables, les Écumeurs, les attaquent et tuent toute sa famille. Seule survivante, Sangre est recueillie dans une institution pour jeunes filles de la noblesse ayant des dons magiques. Elle aurait pu y trouver sa place, mais son rang bien trop bas et le bégaiement qu'elle a retiré du traumatisme qu'elle a vécue en font une exclue. Elle va devoir survivre seule dans les rues impitoyables avec son loup pour compagnon et une seule idée en tête : obtenir justice contre les huit responsable du massacre de sa famille. Une longue quête qui lui prendra dix ans avant d'avoir le moindre indice pour commencer. Mais Sangre est patiente et sait que la vengeance est un plat qui se mange froid.
 

L'univers de Sangre c'est plusieurs mondes liés par des portails magiques et dans un univers quasi-médiéval avec quelques éléments issus de la culture steampunk. C'est baroque, haut en couleurs... et violent. On retrouve graphiquement et dans le système de caste et de magie des éléments des autres séries des deux auteurs, cependant Sangre a son style bien à lui.

Tout d'abord le ton est considérablement plus sérieux. L'enfance de Sangre est dangereuse et triste. Elle-même est marquée à vie psychologiquement et physiquement par une malédiction qui l'incite à exercer sa rage sur le monde entier. On sent bien que petit à petit cette marque noire débilitante qui orne son dos va prendre de plus en plus d'importance et la faire sombrer.

Mais pour l'instant Sangre n'est qu'une petite fille à moitié brisée... et avec un pouvoir ! Elle peut figer le temps pendant une poignée de seconde et agir à sa guise pendant ce court laps de temps. Le prix à payer sera d'être rendue temporairement aveugle un peu plus tard. C'est une combinaison de pouvoirs/handicap intéressante, bien loin du déploiement exhubérant de magie qu'avaient fini par devenir les saga Lanfeust et les Naufragés d'Ithaq. Tant mieux, on reste ici dans le plutôt crédible : si notre héroïne au passé obscure à des avantages pour s'en sortir, elle n'est pas non plus une déesse immortelle !
 
La BD fait le pari d'un regarde cru sur les actes de violence exercés et subis par Sangre. Pour l'instant le mélange fonctionne bien sur moi, tant qu'on ne bascule pas dans une véritable boucherie. Attention cependant il y a des passages vraiment violents.
 
Un bon premier volume d'introduction qui m'a donné envie de lire la suite. Il se passe beaucoup de choses, et contrairement à trop de livres du genre l'action n'est pas imposée à tout bout de champ au détriment du scénario. 

Publié dans BD, Dark, Fantasy

Commenter cet article