Boneshaker

Publié le par Fred

Couverture Boneshaker - le siècle mécaniqueBoneshaker est le premier tome du Siècle Mécanique, une saga de Steampunk écrite par Cherie Priest.
 
En bref : Seattle fin du XIXème siècle. Une toute nouvelle machine de forage, le Boneshaker a causé une véritable catastrophe en dévastant les sous-sols de la ville, conduisant à des morts dans les effondrements. Étonnamment les salles de coffres souterraines de quatre banques sont aussi touchée et l'argent a disparu. Bien pire, parce qu'il a creusé trop profondément M. Blue, constructeur du Boneshaker a libéré un gaz toxique, le Fléau. Depuis l'incident le Fléau se répand dans la ville, corrodant les chairs et conduisant rapidement à la mort. Et comme si ce n'était pas assez, ces morts se relèvent comme zombis pour dévorer les vivants. L'inventeur du Boneshaker est porté disparu peu après sans laisser de traces.
Quelques années passent, la ville de Seattle est maintenant une ruine où vivent quelques rescapés, le tout entouré par un immense mur pour contenir le Fléau qui continue de jaillir des entrailles de la terre...
 

On suit ici les aventures de Briar Wilkes, femme de l'inventeur honnit du Boneshaker et de son fils, Zeke. Briar n'a pas une vie facile suite à la disparition de son époux, surtout que les gens n'ont pas oublié qui est responsable de tous les désastres qui leur sont tombés dessus. Elle travaille tant bien que mal à l'usine de recyclage des eaux contaminés pour mettre de la nourriture sur la table. La rancœur à l'égard de son mari et la honte des événements passés lui posent problème vis-à-vis de son fils. Voulant à tout prix des réponses, l'adolescent audacieux (pour ne pas dire bravement stupide) décide de s'infiltrer dans la cité emmurée pour retrouver son ancienne maison, et, croit-il, des preuves de l'innocence de son père.
 
Seattle est toujours aussi mortelle, sinon plus encore que par le passé. Le Fléau est de plus en plus dense, les bâtiments de plus en plus en ruine et ses rares habitants se sont adaptés pour survivre... au détriment des autres. Un certain Dr Minnerich, savant fou génialissime fait figure d'autorité au milieu des décombres. Entre sa mainmise sur une drogue particulièrement dangereuse extraite du Fléau, ses sbires mercenaires et ses armes meurtrières, il fait office de tyran local. Briar ne peut pas rester sans rien faire tandis que son fils se jette dans la gueule du loup, aussi elle ramasse le fusil paternel et se lance à sa recherche, rouvrant tous les souvenirs de ce passé qu'elle aurait voulu oublier...
 
Boneshaker est un roman de steampunk assez classique dans le genre. On y retrouve tous les éléments habituels : une histoire plus ou moins remaniée pour coller au récit, beaucoup de technologie mécanique souvent étrange et une ambiance glauque à souhait. Le personnage de Zeke m'a laissé assez froid avec sa naïveté risque-tout, mais sa mère déterminée vient largement relever le niveau.
 
Le rythme est assez lent, histoire de mettre en place tous les éléments, ce qui a été souvent critiqué. Étant habitué aux longs cycles lent à mettre en place cela ne m'a pas dérangé, j'étais assez pris par l'ambiance. En revanche ce que je trouve dommage c'est l'introduction du roman qui dévoile trop d'éléments de l'intrigue à mon goût. Qu'on me situe un peu le contexte, très bien, mais là on ne laisse pas assez planer le mystère, j'aurais préféré découvrir petit à petit ce qui s'était passé (histoire de bien contredire mon précédent article sur les choses que je n'aime pas). Entre ce qui est dit et ce que l'on peut deviner, il n'y a finalement qu'assez peu de surprises ce qui est dommageable.
 
Qu'on se rassure, l'action n'est pas en reste dans le roman (ai-je besoin de le rappeler ? il y a des zombis, des mercenaires et des oppressés enfermés depuis des années dans une cité en ruine !). Cependant le gros point fort selon moi reste le personnage de Briar qui donne tout son souffle à l'aventure, malgré son nom improbable et ses débuts de mère froide et fatiguée. Néophytes du steampunk voici un tome tout a fait correct pour vous lancer dans le genre !

Publié dans Steampunk

Commenter cet article