Harry Potter 1

Publié le par Fred

Couverture Harry Potter 1. Ecole des sorciers. Ron. HermioneAujourd'hui on parle d'Harry Potter à l'école des sorciers, premier tome de la saga de fantasy écrite par J. K. Rowling et... sérieusement vous aviez vraiment besoin de lire ces deux premières lignes d'introduction ?! Si vous ne connaissez pas Harry Potter il faut sortir un peu de chez vous rester chez vous à lire d'avantage ! 

En bref : Harry Potter, orphelin de onze ans vis chez son oncle et sa tante, les très normaux Dursley, le jour où sa vie bascule. Certes sous la colère de l'oppression familiale certains événements étranges s'étaient déjà déclenchés autour de lui, mais le jour où un homme immense du nom de Hagrid débarque de façon fracassante pour lui annoncer qu'il est un sorcier a de quoi le surprendre. La magie existe. Ses parents étaient magiciens avant d'être tués par Voldemort, le terrifiant mage noir. Lui même a survécu de façon inexpliqué quand un sort de Voldemort visant à le tuer s'est retourné contre lui. Harry Potter est donc une célébrité dans un monde inconnu. Maintenant il doit entrer à Poudlard, la prestigieuse école de magie. Il est bien loin de se douter que ses aventures ne font que commencer, car Poudlard renferme une flopée de secrets tous plus dangereux les uns que les autres !

Ce premier tome est très court par rapport aux autres de la saga, et pourtant il est la parfaite illustration de ce que doit être un bon roman de light fantasy. On découvre l'univers magique de Rowling petit à petit en même temps que notre jeune héros. Le ton est léger, fluide et avec une petite touche d'humour anglais rafraichissante (très légère la touche, mais omniprésente). Harry se fait rapidement des amis : Ron le roux gentillet mais un peu bêta, et Hermione l'intello première de la classe qui tape sur les nerfs de tout le monde (Emma Watson n'était pas encore passé par là pour la rendre populaire). Très vite se trio réussi à s'entendre et va former une équipe de choc réuni pour sept volumes pour faire faces aux plus grands dangers qui soient.

D'autres personnes plus secondaires comme Hagrid font leur apparition, ou même Dumbledore, directeur très mystérieux (et étrange) mais encore secret de l'école, ou Severus Rogue, professeur de Poudlard détestant cordialement Harry. A l'époque de la sortie du livre (ciel je ne rajeuni pas !) internet n'était pas là pour spoiler l'évolution de ces personnages devenus cultes.

Harry Potter c'est principalement l'école de magie la plus dangereuse qu'on puisse imaginer (bien que tout le monde persiste à nous affirmer que c'est l'endroit le mieux protégé du monde). Entre les secrets de Poudlard, les agressions venus de l'extérieur, la fâcheuse propension de nos héros à s'attirer des ennuis, les accidents y sont communs (le taux de survie des professeurs contre les forces du mal est... décourageant). Mais Harry Potter c'est aussi une belle histoire d'amitié, le Quiddich un sport magique (dangereux), de nombreuses créatures magiques (dangereuses), des leçons de magies parfois mal encadrées (dangereuses) et des personnages pleins d'idées enthousiastes et complètement stupides (dange... vous avez compris l'idée, non ?).

On ne peut pas (plus ?) parler du livre sans aborder le film. Car oui, quand une adaptation rend l'auteur milliardaire et déchaîne les passions pendant dix ans ça devient incontournable. Globalement celui-ci est très fidèle au matériau de base. Dans le film l'intrigue avance à plusieurs reprise grâce à l'aide involontaire d'Hagrid ("oups, je n'aurais pas du dire ça"). C'est un peu gros, mais le livre à recours aux mêmes genres ^de ficelles, faisant soudain apparaître de façon impromptue des éléments clés. Film où livre, Harry Potter à l'école des sorciers a bien vieillit. Sauf que maintenant je commence à le considérer avec une touche de condescendance devant les péripéties des héros avec la rengaine éculée : "Ah ! Les jeunes..." 

Bien que destiné à un public jeune (la change pour ceux qui ont grandis à peu prêt en même temps que Harry), il reste suffisamment intelligemment construit pour être appréciable par les plus grands. Un bon tome d'introduction au final, qui se lit rapidement et a le mérite de nous introduire petit à petit aux surprises magiques. Par la suite Harry sera plongé en plein dedans sans plus de retenue. Vous ne l'avez pas encore lu ? Lisez-le. Vous l'avez déjà fait ? Recommencez !

Publié dans Fantasy, Light

Commenter cet article

Carole94p 23/02/2017 20:37

Ca me fait penser qu'il faut que je lise le second tome ! :)
Je suis à la traine, comme toujours :p