L'Empereur Écorché

Publié le par Fred

empereur écorché - empire brisé tome 3L'Empereur Écorché est le troisième tome de la série de dark fantasy l'Empire Brisé de Mark Lawrence. Comme d'habitude des spoilers sont inévitable pour les deux premiers tomes dont on peut trouver les critiques ici et .
 
En bref : Jorg est maintenant un roi d'importance parmi les cents petits royaumes de l'Empire Brisé. Son obstination à ne s'incliner devant personne a agrandi notablement ses terres, et les nombreux pièges qu'il a tendu à ses adversaires lui ont permis de survivre à son ambition démesurée. Enfin ça et quelques artefacts "magiques" issus de la meilleure technologie de l'Empire avant qu'il ne soit ravagé. Maintenant Jorg lorgne le sommet : il veut être Empereur, et gare à quiconque se mettra sur son chemin. Si ses compagnons d'aventures font des alliés de taille, il s'est fait beaucoup d'ennemis. A commencer par son père toujours aussi acharné à le tuer, sa cousine Katherine qui hante ses rêves pour le faire souffrir (littéralement, utilisant la magie). Et surtout, le Roi Mort dont la menace n'était que voilée jusqu'ici et qui sort enfin de l'ombre. Lui aussi veut conquérir le monde et massacrer Jorg, mais l'appui de légions de morts, de nécromanciens et de liches rend son ambition bien plus crédible... et dangereuse.
 

Il y a beaucoup à dire sur ce troisième et dernier tome de la saga de l'Empire Brisé. C'est selon moi le meilleur tome du cycle, à la fois de part le rythme qui a gagné en dynamisme, l'histoire, qui converge vers un final à toute allure et le personnage de Jorg qui a enfin fini par me plaire.
 
Commençons par ce dernier. Jusqu'à présent j'avais un peu de mal avec l'audace je m'en-fou-iste de Jorg. Ses plans n'en étaient pas vraiment, ou bien étaient gardés secrets trop longtemps à mon goût ce qui faisait que j'avais l'impression de sauter du coq à l'âne. Enfin j'ai l'impression qu'il réfléchit. Ses plans sont plus audacieux que jamais (et ce n'est pas peu dire), mais ils ont mûris, et ça se sent. Jorg aussi d'ailleurs à bien progressé, plus de complainte sur le mode "regardez comme je suis méchant" tout en agissant "bien" derrière. Non, il s'est en quelque sorte résigné à ses imperfections et ne s'attarde plus dessus. A la place il consacre tous ses efforts à atteindre son but... pour un résultat stupéfiant.
 
Concernant l'histoire elle-même, elle est plus dynamique qu'auparavant. Il y a encore quelques ellipses, mais contrairement au précédent tome où l'histoire principale se déroulait dans le passé, on sent bien que cette fois elles ne serviront qu'à apporter des informations pertinentes pour les fait cruciaux.
 
Chella la nécromancienne est toujours de la partie. Affaiblie par ses précédents échecs contre Jorg, elle a perdu la plupart de ses pouvoirs et l'estime du Roi Mort qu'elle sert. Sa haine n'a fait que grandir cependant, ce qui en fait l'arme parfaite pour une nouvelle mission du Roi Mort. Accompagnée de Kai, un jeune nécromancien qu'elle a formé, elle repart une fois de plus mettre des bâtons dans les roues de Jorg.
 
J'ai beaucoup aimé les échanges entre les personnages principaux. Que ce soit Jorg, Chella, Katherine ou Miana la femme de Jorg, chacun à ses raisons de détester les autres, et pourtant ils se retrouvent bien souvent à faire contre mauvaise fortune bonne cœur ce qui ajoute du piment à leurs dialogues.
 
Enfin, j'avais deviné une partie de l'intrigue qui était censé être une révélation, ce qui est dommage. En plus la fin est rapide, peut être un peu trop expéditive à mon goût. C'est cohérent avec le crescendo du rythme des dernières pages, mais c'était aussi un peu frustrant. Cependant il faut admettre que aussi rapide qu'elle soit, la fin est géniale et bien menée !
 
Mon coup de cœur va à l'audace incroyable de Jorg. Si elle m'avait laissé un arrière goût amère les précédent volumes, cette fois-ci je suis comblé. C'est osé, c'est énorme, et le mieux c'est que c'est parfaitement cohérent. J'aime en particulier une scène où Jorg cherche un moyen de se débarrasser d'un cousin rival qui menace la vie de son fils. Miana ne lui laisse pas le choix, il doit trouver une solution pour protéger son enfant immédiatement. Jorg fait ce qui est nécessaire dans une manœuvre retorse et culottée. Tout au long on se dit "non, il ne va pas oser". Et devinez quoi ? Si, il ose ! Et ce à plusieurs reprises dans le roman. Un ré-gal.
 
L'Empereur Écorché conclu une saga tiraillée entre ses qualités indubitables et les quelques imperfections qui m'ont fait hésiter à la boucler. Et finalement, c'est une très bonne conclusion, certes pas exempte de tous défauts, mais totalement unique dans le genre et ça, c'est assez rare pour être souligné !

Publié dans Dark, Fantasy

Commenter cet article