Les Enchantements d'Ambremer

Publié le par Fred

Enchantements d'Ambremer - Couverture - Pierre PevelLes Enchantements d'Ambremer est le premier tome de la saga de fantasy Le Paris des Merveilles écrit par Pierre Pevel.
 
En bref : Hippolyte Griffont est un mage à l'esprit acéré qui vit tranquillement au milieu des enchantements de Paris. Au sens propre. Il y a quelques années, les mages, fées, dragons et autres créatures fantastiques se sont révélées au monde entier quand les barrières entre notre monde et le surnaturel Ambremer se sont affaiblies. L'épicentre du phénomène est Paris, c'est là que la magie est la plus puissante et où l'on trouve le plus de créature étranges. Globalement les gens ont fini par accepter ce bouleversement surprenant de leur quotidien. Sauf que Griffont, lui, se retrouve embrigadé dans une intrigue compliquée à base de meurtre, de gargouilles et de complots centenaires. Au centre de ces problèmes la fée Isabel qui s'est retrouvée mêlée à tout cela au cours d'une banale affaire d'espionnage qui a mal tournée. Griffont et Isabel on un passé assez chargé qu'ils vont devoir surmonter s'ils veulent s'en sortir indemnes.
 

Pierre Pevel est un auteur de fantasy français très populaire depuis quelques années. Je n'ai pas toujours apprécié son style (jugé trop alambiqué à la française au détriment du contenu), mais pour une fois me voilà charmé !
 
Le style d'écriture est bien mené (le texte original a été retouché par l'auteur dans les éditions récentes, visiblement pour le meilleur). Pevel s'autorise régulièrement des petites piques brisant le quatrième mur. Après une présentation de son univers familier d'une ville de Paris remodelée à la sauce merveilleuse, on arrive assez vite dans le vif du sujet.
 
Ce sujet ce sont les personnages du récit, principalement Griffont et Isabel donc, qui font toute la force du livre. Malins mais avec des failles, magiques jusqu'au bout des ongles et débrouillards, ils vont subir avec grâce les tuiles que le destin leur envoie. Tout en pensant au passage à se taquiner gentiment. L'humour est très présent, souvent sous forme de décalage ou de chamailleries amusantes et le ton reste dans l'ensemble léger.
 
Cependant, cela ne veut pas dire qu'il n'arrive rien de grave, bien au contraire. Les machinations qu'ils perturbent les mettent plusieurs fois en danger de mort, et il leur faudra compter autant sur leur art que sur les autres pour survivre.
 
Petit coup de cœur pour l'inspecteur Farroux, un policier franc du collier qui doit se dépatouiller de son mieux avec une enquête pour le moins originale, ainsi que pour l'arbre savant le plus sympathique qu'il m'ait été donné de lire !
 
Un bon roman de fantasy à la française (assez rare pour qu'on insiste dessus), rapide et facile à lire qui promet un univers intéressant et d'ores et déjà d'excellents personnages. Me voilà réconcilié avec Pierre Pevel

Publié dans Fantasy

Commenter cet article