Meg Corbyn tome 2

Publié le par Fred

couverture volée noire - meg corbyn tome 2Volée Noire est le deuxième tome de la série de bit-lit Meg Corbyn écrite par Anne Bishop. La critique du premier tome se trouve ici. C'est un nouveau livre dans la catégorie ma-petit-sœur-m'a-conseillé-et-j'ai-aimé-quand-même ! Une catégorie au nom certes très long, mais qui commence l'air de rien à contenir quelques très bons livres. Comme quoi même un fan pur et dur de fantasy peut trouver son bonheur ailleurs !
 
En bref : Meg Corbyn, est une devineresse de Sang anciennement maintenue en captivité à cause de ses pouvoirs. Trop rentables pour quiconque veut les exploiter contre rémunération, ses dons spéciaux l'on dépouillée d'une vie normale. Désormais, elle a trouvé refuge dans l'Enclos de Lakeside. Là, sa bonté naïve et son absence de préjugés à l'égard des autres l'ont petit à petit fait accepter. Son statut a progressé depuis le stade de sandwich sur pattes à celui d'amie étrange des Loups, Corbeaux et Elémentaires. Mais une drogue meurtrière fait son apparition, rendant les Autres comme les Humains fous et violents, mettant en danger la paix précaire. Les autres femmes aux dons similaire à Meg pourraient bien être la clé de tout le problème, et pire, le chef d'un de ces instituts d'esclaves à retrouvé la trace de Meg et il est déterminé à récupérer son "bien".
 

Les événements du précédents tomes ont amorcés des changements drastiques dans l'opinions des humains comme des Autres. Grâce à Meg et Simon, pour la première fois un Enclos bâti réellement des relations avec des humains, faisant reculer la peur. Cependant, la violence s'est aussi déchaînée et a causé de nombreux morts de part et d'autres. Certains profitent de ce prétexte pour relancer la haine et tenter d'arracher plus de pouvoir des circonstances. C'est le cas de l'organisation Humanité Avant Tout (HAT) qui a des principes très simples vis-à-vis des Autres, et ils sont toujours expéditifs. Leur xénophobie galopante est certes compréhensible (personne n'aime être considérée comme une proie), mais elle se heurte à un sérieux obstacle : les Autres ont l'habitude d'anéantir les races concurrentes.

On suit une fois encore les péripéties de Meg et Simon, à la fois dans leur tentative de calmer le jeu (en évitant de dévorer trop de mécontents pour ce faire) et au niveau de leur (désastreuse-mais-drôle-quand-même) relations personnelles. Il faut dire que socialement parlant, ces deux là sont pas aidés !
 
Alors que chaque coupure rapproche un peu plus Meg de sa mort, il faudra quand même qu'elle prenne des risques si elle veut sauver ceux qu'elle aime. La menace est réelle, les morts pleuvent dès les début, à commencer par les pauvres Crowgard qui étaient un peu le comic relief du précédent tome. Il faut admettre que c'était osé de la part de l'auteure !
 
Ce tome est malgré tout un tantinet moins bon que les autres selon moi, parce qu'il sert finalement de longue transition. Désormais on commence à connaître les Autres via l'intermédiaire de l'innocente Meg. Aussi, Anne Bishop nous dévoile ici les prémisses d'un conflit entre Autres et les membres de HAT. Les principaux enjeux reposent en conséquent non pas sur un ennemi concret, mais sur la menace croissante que représente une humanité qui tend progressivement vers des solutions extrêmes. De complots en attentats en passant par de la pure et simple, tous les moyens sont bons pour retourner l'opinion des gens et les pousser à l'action. Ce qui m'a gêné dans ce livre, c'est qu'au final on nous introduit un grand méchant chef d'institut, détenant pouvoir de vie et de mort sur des prophétesses de sang... et que finalement cette partie de l'intrigue fini en pétard mouillée. C'est certes assez drôle de la façon dont c'est amené, mais on sent bien une baisse sensible des enjeux. Dommage, la facette "guerre de l'ombre" aurait suffit à mon bonheur.
 
Volée Noire est globalement un peu plus lent (et aussi plus court) que les autres tomes de la saga, mais il reste malgré tout un bon livre. Les relations entre les personnages aussi bizarres qu'excentriques sont souvent floues, voire incompréhensibles, mais toujours intéressantes à suivre. On en apprend aussi beaucoup plus sur le passé de Meg et ces fameux instituts qui on élevé le pouvoir de prédiction au rang de profitables relations commerciales. Le décor pour les ennuis futur est également posé au profit d'un prochain tome qui va envoyer du lourd.

Publié dans Fantasy

Commenter cet article