L'élixir d'oubli

Publié le par Fred

L'elixir d'oubli- Pierre Pevel - Paris des merveilles tome 2L'élixir d'oubli est le deuxième tome du cycle Le Paris des Merveilles écrit par Pierre Pevel.
C'est une œuvre de fantasy dans une ville de Paris familière remaniée par l'imaginaire.
 
En bref : Griffont, mage du cercle Cyan fait équipe avec l'improbable - et féerique - baronne Isabel de Saint-Gil pour une nouvelle enquête. Après les péripéties dangereuses du précédent tome, les deux compères se retrouvent mêlés à une conspiration centenaire !
Et pourtant, tout commence le plus simplement du monde par une affaire d'exorcisme. Poisons et trahisons sont également au rendez-vous. Rapidement, le puissant enchanteur Merlin s'invite de la partie dès qu'il apparaît que des Dragons sont mêlés à l'affaire, on apercevra même brièvement Arsène Lupin. Tandis que la police dépassée fait appel à des renforts bien familiers, les secrets vont petit à petit se dévoiler dans cette ville de Paris décidément exotique !
 

Dans ce deuxième tome du Paris des Merveilles, le style de Pierre Pevel a mûri, et ce, pour le mieux. L'écriture est très fluide et le roman se lit facilement. L'humour est toujours très présent, que ce soit grâce au narrateur et ses petites piques innocentes (parfois pas si innocentes que ça, d'ailleurs, par moment) ou aux personnages.
 
Le couple étrange formé par Griffont et Isabel est détonnant. Lui est plutôt sérieux, tente de rester le digne, chic et aimable gentilhomme, ancien officier de l'armée. Tout en étant brillant et en aidant de son mieux son prochain. Elle est plus extravertie. Baronne, fée, cambrioleuse experte à ses heures perdues. Elle s'imposera même justicière à l'occasion, mais ne ratera jamais la possibilité de taquiner son comparse, ne mettant le holà que pour piquer une crise de jalousie hilarante. Clairement, ces deux tourtereaux improbable sont au cœur du récit, et après le premier tome d'introduction, ils perdent un peu de leur mystère et on commence à s'y attacher.
 
D'ailleurs une part significative de l'intrigue se passe au cours d'une ellipse dans le passé, à l'époque où ils ne se connaissaient pas encore mais qui aura malgré tout un impact sur leurs aventures actuelles. Le moins qu'on puisse dire c'est que leur rencontre est explosive !
 
Au milieu de tout cela on retrouve ce que j'appellerai la "Touche Pevel". En pratique cela signifie que le récit est saupoudré de petites anecdotes culturelles, historiques, architecturales même. Dans d'autres histoires ça m'a parfois dérangé à cause du ralentissement conséquent du récit. Ici j'ai trouvé ces petites touches bien dosées et intéressantes. Elles permettent de donner du relief à l'univers de cet étrange Paris du début du XXème siècle (et en plus elles peuvent permettre de briller en société en les replaçant dans la conversation).
 
Le seul défaut est la légèreté du ton et des aventures qui m'ont un peu insensibilisé. Là où les enjeux sont si importants (dangereux même, voir suicidaires), on sent pourtant que Pevel rechigne à vraiment blesser ses personnages. En cas de pépin, une ineffable bonne nature s'empare des personnages et les sépare définitivement des "méchants". Un peu trop manichéen (et optimiste) à mon goût, mais c'est probablement mon côté rabat-joie qui s'exprime ici.
 
Dernier point enfin : la complexité. Bien que relativement court, bien écrit et dans un registre léger, c'est indéniablement une intrigue assez complexe qui est mise en branle. Les explications ne manqueront pas pour aider le lecteur à se retrouver dans ce qui s'annonce comme un bon petit bazar d'histoires apparemment distinctes, mais qui finalement font partie du même complot.
 
Un bon tome donc, meilleur même que le précédent. J'ai apprécié d'en découvrir un peu plus sur l'univers de Pevel, et j'ai enfin trouvé le temps de m'attacher aux personnages. L'auteur s'est fait plaisir à rendre hommage à de grands noms, ça se sent et s'apprécie. Ne me reste plus qu'à mettre la main sur ce fameux tome trois !

Publié dans Fantasy

Commenter cet article