Agent Double

Publié le par Fred

Agent double - au service surnaturel de sa Majesté - Daniel O'Malley
Agent Double est le deuxième tome de la série Au service surnaturel de Sa Majesté écrite par Daniel O'Malley. Une série qu'on est bien obligée de classer fantasy bien qu'elle jongle avec l'espionnage et l'horreur ! Ce roman est suffisamment bien présenté pour que les nouveaux lecteurs ne soient pas perdu, mais comme d'habitude, attention aux spoilers sur le premier tome
 
En bref : l'agence britannique de la Checquy est chargée de lutter dans le plus grand secret contre toutes les forces surnaturelles (et souvent mortelles) qui pointent le bout de leur nez. Récemment ils ont découvert que leur ennemis de toujours étaient de retour après un siècle de tranquillité. On parle là de greffeurs experts en biologie de pointe capables de transformer leurs corps en véritables machines à tuer. Ces Greffeurs veulent ouvrir des négociations de paix. C'est la pauvre Myfanwy (à vos souhaits) du précédent tome sur qui repose le succès chez nos gentils agents britanniques avec ses pouvoirs psychiques. On suit également Odette une jeune ambassadrice dans ce cirque de fou. Malgré son passé trouble elle est censé calmer le jeu, mais elle-même meurt de peur face à ses futurs alliés et ce en dépit de ses talents cachés...
Agent Double c'est l'histoire classique de deux clans, deux organisations, deux cultures qui se rencontrent et qui font des étincelles dignes de cramer toute votre bibliothèques. Sauf que d'un coté on a des surhommes (et femmes !) avec des membres supplémentaires, des armes cachées au milieu de leur viscères, des sens améliorés et plein d'autres joyeusetés. Et que de l'autre on a une organisation ultra-secrète, ultra-paranoïaque et dont la moitié des membres sont dotés de pouvoirs totalement aléatoires, allant de l'inutile au terrifiant.
 
On peut tout à fait commencer cette série par ce tome malgré ce synopsis... étrange puisque l'auteur explique/rappelle suffisamment le contexte pour ne pas nous perdre. Cette présentation des éléments clefs se fait via les points de vue de Myfanwy et d'Odette qui sont diamétralement opposés sur à peu près tout. La seule chose qu'elles ont en commun, c'est la peur des conséquences si la paix venait à échouer. C'est que chacune a eu droit pendant des années au récit des horreurs perpétrées durant leur dernière guerre...
 
Après le premier tome et la présentation des "gentils" membres de la Checquy (dont la moitié étaient des traîtres avant le grand nettoyage qui s'y déroule), c'est assez perturbant d'avoir une grosse partie du récit narrée du point de vue de gens physiquement très peu humains. A plusieurs reprise j'ai dû retenir mon dégoût devant les modifications étranges que ces personnages se sont infligés pour "s'améliorer". C'est d'ailleurs un des points sur lesquels ont peut se féliciter du travail de l'auteur, puisque le temps passant on en vient à sympathiser avec la pauvre Odette tandis qu'on réalise progressivement que, finalement, ces Greffeurs sont bel et bien humains dans leur comportement - voir même trop.
 
Si le personnage de Myfanwy l'amnésique est quasiment secondaire (à mon grand regret), en revanche on assiste à l'apparition de Félicity qui va devenir la garde du corps d'Odette. Dans un monde où tous les personnages semblent être des superman en puissance, l'arrivée de cette femme sans pouvoirs est rafraîchissante (c'est un "Pion", littéralement dans la hiérarchie de la Checquy). C'était bien pensé de lui faire prendre autant de place, notamment pour faire contraste avec les autres, mais aussi pour son caractère grincheux. En même temps, elle rêvait de devenir membre des forces spéciales anti-surnaturelles et se retrouve à faire du baby-sitting ! Enfin, c'est évidemment ce qu'elle croit...
 
En fait une faction réactionnaire Greffeur est bien décidée à empêcher tout rapprochement, quitte à massacrer dans les deux camps à tour de bras pour être sûr que la guerre éclate !
 
C'est un tome assez long (près de 900 pages), et j'avoue que j'aurais préféré un milieu de roman un peu plus dynamique, et un peu moins descriptif que l'historique complet des deux organisations rivales. De même, Odette est un peu trop fleur bleue à mon goût (surtout vu ses fréquentations et le niveau de dangerosité du péon lambda dans cette histoire). Malgré tout, la fin s'accélère sensiblement et nos héroïnes ont la part belle dans ces aventures.
 
Finalement c'est quand même un très bon tome. Le côté mystérieux est un peu moins accentué que dans le premier tome, mais c'est compensé par d'avantages de magouilles entre les personnages et une solide dose de répugnant... de quoi motiver même le plus reluctant lecteur, non ?

Publié dans Dark, Fantasy

Commenter cet article