The expanse - La Guerre de Caliban

Publié le par Fred

La guerre de caliban - the expanse 2 - James S.A. Corey
La guerre de Caliban est le deuxième tome de la saga de science-fiction the Expanse écrite par James S. A. Corey. Une bonne adaptation en série a été produite récemment et comporte maintenant 2 saisons (1 par livre). Elle est d'ailleurs globalement fidèle donc je vous recommande d'y jeter un œil. Comme d'habitude, attention aux spoilers sur le tome 1.
 
En bref : une proto-molécule a fichu le bazar dans un système solaire déjà sur le point de se déchirer entre les factions de la Terre, de Mars et de la ceinture d'astéroïde. Après avoir transformé toute une station (et près d'un million d'individu), cette proto-molécule devenue consciente à failli percuter la Terre, mais s'est finalement échouée dans les tempêtes perpétuelles de Venus.
Maintenant la chose à l'air de transformer la planète toute entière. Les complots fourmillent pour s'emparer de ce qui pourrait être une arme technologique imparable.
Chaque gouvernement est vérolé, des super-puissances du privé tentent de mettre la main dessus et de lancer l'expérimentation sur des cobayes humains.
Au milieu de tout ça, le James Holden et son équipage de fugitifs tentent de comprendre ce qui se passe... et quels sont les buts des aliens qui ont relâché cet enfer biologique sur l'humanité...
J'avais bien aimé le premier tome de The Expanse, pour sa crédibilité scientifique, l'effort notable de dépeindre une société spatiale humaine à ses débuts - avec les conflits que cela implique - et même les personnages. La facette de magouilles politique et l'impact sur le sort de nos personnages est toujours aussi présente, et comme c'est bien fait ça reste toujours intéressant. J'avais émis une réserve concernant la fin : l'écrasement de la proto-molécule sur Vénus suite au sacrifice d'un des personnages principaux : l'inspecteur Milner.
 
Cependant il s'avère que non, la proto-molécule n'est pas le deus ex machina que je n'avais craint mais bel et bien un échelon dans un plan beaucoup plus considérable. Si les diverses factions sur le point d'entrer en guerre comptent bien s'emparer de ce qui représente un bon incroyable dans la technologie pour leur plus grand profit, aucun n'oublie que tout cela vient à la base de très loin dans la galaxie... et font dans leur froc devant la menace que cela représente.
 
L'histoire nous est racontée principalement du point de vue de James Holden, sa petite amie débrouillarde Naomi ainsi que le pilote Martien Alex et du mécano baraqué Amos. Au passage j'ai un faible pour ces deux derniers, qui s'avèrent plus complexes et intéressants au fil du temps (en partie grâce à une solide dose de drama qui m'a conquis comme d'habitude). On suit aussi Avasarala, une membre importante du gouvernement Terrien bien déterminée à démêler tous les complots, quitte à intimider les gros-bras de la politique et négocier avec l'ennemi. C'est peut être mon personnage préféré de la saga d'ailleurs, notamment  à cause de son caractère... détonnant.
 
Deux nouveaux personnages font leur apparition, Prax, un biologiste traumatisé par la quasi-destruction de sa station, et surtout l'enlèvement de sa fille. C'est d'ailleurs un des fils conducteurs de la série puisqu'il s'avère qu'elle ferait partie des cobayes humains potentiels pour expérimenter la proto-molécule. Notre équipage favori va rapidement se retrouver embrigadé dans l'histoire pour tenter de sauver la petite. J'approuve totalement le principe, mais je regrette un peu que Prax n'ait quasiment que cet aspect monochrome. Il n'est là que pour sauver sa fille, n'agit que en fonction de ça et ne fait rien d'autre. Dit comme ça, ça à l'air humain et bien normal, mais en pratique il manque de personnalité selon moi c'est bien dommage.
 
L'autre nouveaux personnage, c'est le sergent Bobbie Draper de la marine Martienne. Une grande fille solide membre des commandos spéciaux... qui elle aussi se retrouve quelque peu perturbée le jour ou une créature étrange démembre à main nue toute son escouade. Le pire étant peut être que ce qui en a résulté c'est un "quipropo" entre les forces martiennes et terriennes, déclenchant des "dommages collatéraux" et peut être une guerre. La situation de Bobbie n'est pas enviable, mais ça ne va pas s'arranger quand son gouvernement va lui demander de se rendre chez ses ennemis jurés - les terriens - et d'y délivrer un faux témoignage...
 
Le premier tome m'avait déjà paru pas mal, mais je trouve celui-ci vraiment très bon. Enfin James Holden à perdu un peu de sa naiveté qui lui faisait commettre des catrastrophes. L'action est également plus présente et menaçante - surtout maintenant qu'on sait que des personnages principaux peuvent effectivement mourir. Je suis un fan incontesté d'Avaralasa et d'Amos (aux caractères pourtant très différents). A l'exception de Prax j'apprécie également beaucoup les nouveaux personnages. Enfin, on commence enfin à y voir plus clair entre toutes les factions, les secrets partagés et les pures annonces d'intox.
 
Mon seul regret c'est qu'une fois encore les auteurs n'ont pas pu résister à l'envie de nous narguer avec une fin abrupte qui nous laisse bien mariner dans nos questions en attendant la suite ! Et je n'aime pas attendre, moi, je veux savoiiiiir... 

Publié dans SF

Commenter cet article